En 2020, on célèbre les héroïnes du quotidien !

Alors voilà, celles qui nous suivent ici depuis le début (et on les remercie) savent que nous ce qu’on aime avant tout c’est de célébrer le quotidien. Les petites actions qui le rendent plus joli, les grandes actions qui nous mettent la boule au ventre mais qu’on est fière d’avoir entrepris ! Ainsi en chaque début d’année, on évite de se mettre la pression. Pourquoi y aurait-il une date déterminée par notre calendrier pour tout oser ? La magie peut belle et bien opérer toute l’année ! Parce qu’après tout nous sommes des héroïnes du quotidien et que c’est bien à elles/à nous que l’on a envie de dédier cette nouvelle année !

 

À celles qui courent après leur vie, cherchant désespérément le bouton pause.

À celles qui doutent un matin au réveil et qui se sentent comme Michelle Obama le jour d’après !

À celles qui sont épuisées mais qui, dans le fond, n’ont envie de rien lâcher, parce qu’après tout elles le savent : elles n’ont qu’une vie !

À celles qui aimeraient bien perdre ces 3 fucking kilos de grossesse mais qui ne vont pas pour autant rogner sur leur apéro (ah ça non !).

À celles qui donnent tout sans rien attendre en retour, MAIS qui, avouons-le, ne seraient pas contre un peu de reconnaissance une fois de temps en temps (message subliminal…).

À celles qui attendent avec impatience l’heure du coucher de leurs enfants… pour regarder des photos d’eux.

À celles qui déplacent des montagnes mais qui ne rêvent souvent que d’une séance farniente entre copines, un verre de vin à la main.

À celles qui vont se cacher aux toilettes pour s’offrir un break mérité sur Instagram un jour de grande tempête familiale.

À celles dont la VOD a tué la vie sexuelle, mais qui arrêtent demain, promis !

À celles qui ont tendance à oublier à quel point elles sont géniales… comme elles sont !

À celles qui choisissent de ne pas se dépasser ni de se surpasser chaque jour, mais qui assument leurs choix et sont bien dans leurs baskets.

À celles qui lâchent un « putain » devant leur enfant de 4 ans et vont s’éviter une séance d’auto-flagellation parce qu’après tout ça arrive !

À ces grandes filles qui vont toujours chercher un peu de réconfort auprès de leur mère.

À celles qui essayent juste d’être chaque jour un peu plus bienveillantes avec elles-mêmes (même si ce n’est pas facile).

À celles qui gardent le sourire dans un quotidien parsemé d’embûches mais qui peuvent aussi bien aller chialer un grand un coup quand ça ne va pas ! Et qu’est-ce que ça fait du bien !

À celles qui auront compris que solidarité rime avec liberté.

À celles qui n’ont pas vocation à prendre le job de Wonder Woman, parce qu’elle le fait très bien, mais de faire comme elles peuvent, et ça c’est déjà énorme !

 

À nous, les femmes du quotidien, les femmes tout-terrain, les femmes normales !

#WEAREWOMEN

 

Et n’oubliez pas comme le dit Michelle Obama :

(Illustrations Léna Piroux – « Balance ta cape« , éditions Solar)